Pour certaines utilisations (pour tester le serveur, par exemple), il peut être utile de savoir envoyer un courriel directement en ligne de commande. Pour ce faire, voici le gabarit de la commande à utiliser :

mail user@domain.tld -s sujet

Ceci est un message

.

Cc :

Note : le point seul sur une ligne sert de caractère de fin de mail.

Skype est un logiciel de Voice Over IP (VOIP), permettant donc de converser par la voix avec ses contacts.

Ce logiciel n’est pas libre, mais il existe un paquet debian maintenu par les développeurs de Skype. Si vous souhaitez un logiciel VOIP libre, je vous suggère donc de vous tourner vers Gizmo-Projet, par exemple.

L’installation de skype passe inévitablement par le dieu apt-get, cependant, le paquet n’est pas officiellement soutenu par Debian, il faut donc aller ajouter un dépôt dans la source.list :

vim /etc/apt/source.list

Et y ajouter la ligne :

deb http://download.skype.com/linux/repos/debian/ stable non-free

Puis mettez à jour :

apt-get update

L’utilisation de Skype nécéssite la librairie libqt3c102-mt (>= 3:3.3.3.2). Si cette dernière n’est pas déjà installée, ré-éditez le fichier des dépôts pour ajouter la ligne :

deb http://www.debian-desktop.org/pub/linux/debian/kde-3.4.3 sarge main

Puis mettez à jour :

apt-get update

Installer Skype :

apt-get update Skype

La librairie _libqt _sera automatiquement installée si nécessaire.

Dans certains cas, comme pour Gdesklets, par exemple, il est interressant de pouvoir charger une application au démarrage de Debian.

Cela se fait simplement, par le menu :

Bureau > Préférences > Sessions > Programmes au démarrage > Ajouter

Dans la zone de saisie Commande de démarrage, entrez la commande de lancement du programme, par exemple :

gdesklets

Problème

localhost.localdomain - Failed binding to 0.0.0.0, port 21: Address already in use

Solution

netstat -anop | grep "21"

Dans mon cas, la ligne retournée qui m’interessait était celle-ci :

tcp 0 0 0.0.0.0:21 0.0.0.0:* LISTEN 990/inetd off (0.00/0/0)

En effet, pour une raison inconnue, inetd utilise le port 21 du serveur, habituellement réservé au FTP. Dans mon cas, la seule solution (un peu bourrin, j’avoue) fut d’arrêter inetd, relancer proftpd, puis redémarrer inetd :

`aveeva:~# /etc/init.d/inetd stop

Stopping internet superserver: inetd.

aveeva:~# /etc/init.d/proftpd start

Starting ProFTPD ftp daemon: proftpd.

aveeva:~# /etc/init.d/inetd start

Starting internet superserver: inetd.

`