Non, même si ùa parrait dur à croire.

Il y existe une certaine minorité de gens foncièrement bons, gentils, qui donnent d’eux même pour que le monde soit meilleur.

Jean fait partie de ceux là . Un beau matin, en 2000, il s’est dis qu’il pourrait bien aller se balader. Six ans plus tard, il est en France, après avoir traversé le continent Américain, puis parcouru l’Afrique, du sud au nord. Après l’Europe, il redescendra en Asie, puis il ira bourlinguer du càôté de l’Océanie, histoire de voir ce qu’il s’y passe, avant de rentrer à Montréal, vers 2012.

Ce type là , il marche pour la paix, surtout pour les enfants, et, moi, ùa m’impressionne. Bien sà»r, rien ne garantis que ùa marchera, mais sà»r que, sur son trajet, il aura marqué des gens, et il aura appris beaucoup de chose.

La tolérance, le respect, le don de soit, l’écoute. Il a appris a connaàître et à respecter les autres culture, ce qu’un gros con d’Anvers aurait pu apprendre, au lieu de sortir de chez lui avec un riot-gun pour faire un carton.

Alors, bien sà»r, il y a des gens cons, et même si la mode dominante est à la connerie, cette petite poignée d’être humains qui tentent tant bien que mal de rentre ce monde un peu moins pourri, je trouve qu’il faudrait qu’on s’y mettent tous, chacun selon ses moyens, chacun selon ses compétances… Une sorte de marxisme humaniste.

Edit : On en parle déjà pas mal sur la blogosphère :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.