Décidemment, Larcenet me plaît beaucoup. Il a vraiment une touche très personnelle.

Hier, je flanais dans les rayonnages de la bouquinerie d’Arlon, le Dahlia Noir, rue des Faubourgs, pour ceux que ça interresse, et je suis tombé sur l’album Bill Baroud, espion, dans la collection Fluide Glacial.

C’est une série de cinq ou six histoires ayant pour héro Bill Baroud, espion pour le FBI, sauveur de l’humanité à de maintes reprises… Et amateur de sexe. Extrait :

Ce soir-là, le FBI m’avay appelé hyper tard.
– Oooh Bill…

– Ne ditez rien, Princesse… Les mots sont superflus

– Ooooh Bill… c’est le téléphone!

– Ne dites rien, Princesse… J’avais deviné.

– Ooooh Bill…

– Bill Baroud, j’écoute.

– Un grand danger menace notre monde civilisé… Bill, vous trouverez les informations concernant votre mission près de l’enclos des ours polaires, au zoo municipal.

– Ooooh Bill… V… Vous partez?!

– Oui, Princesse. Je ne peux vous dire pourquoi mais je dois vous laisser tomber comme une merde.

– SALAUD! POURRI! ORDURE!

– Ne dites rien Princessse… Les mots sont superflus.

A lire absolument!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.