A l’image de Daniel Pennac, au verso du livre “Comme un roman”, en tant que bloggeur, vous avez :

  1. Le droit de blogguer;
  2. Le droit de lire d’autres blog;
  3. Le droit de s’en inspirer;
  4. Le droit de les commenter;
  5. Le droit de fermer les portes (commentaires et trackbacks), ou, au contraire, de les ouvrir en grand;
  6. Le droit de râler, ou de déclarer sa flamme;
  7. Le droit de sauter des articles;
  8. Le droit de bookmarker des articles;
  9. Le droit de s’exprimer;
  10. Le droit de ne pas blogguer

J’aurais bien participé, mais ce n’est pas mon domaine, alors je relaye le message :

L’équipe « éducation » d’Oxfam-Solidarité a réalisé un site web pour les jeunes, Basta ! Nous aimerions le rendre plus interactif par la mise en ligne de tests et de quizz. Nous recherchons un(e) bénévole pour la réalisation technique de ceux-ci.

Profil

Tu connais Javascript et/ou Flash ? Tu as envie de mettre tes compétences au service d’Oxfam-Solidarité en participant à sa mission de sensibilisation et de mobilisation ?

Concrètement

Le travail peut être organisé librement : quelques heures par semaine ou semaine entière, à domicile ou dans nos bureaux. De préférence au plus tôt, afin que le site soit dynamisé pour la rentrée d’octobre.

Contact

Olenka Czarnocki – ocz(a)oxfamsol.be – 02/501.67.07.

L’annonce sur le site oxfamsol.

Un petit jeu trouvé sur Geeek.org : River IQ.

River IQ

Pour ceux qui, comme moi, ne comprendraient pas le japonais, il suffit de cliquer sur le gros bouton rond pour débuter. Après, le principe est simple : il faut amener tout le monde de l’autre côté de la rivière, sachant que :

  • Le maton ne peut pas laisser la prisonnière seule avec les autres;

  • La mère ne peut pas laisser les filles seules avec leur père;

  • Le père ne peut pas laisser les fils seuls avec leur mère;

  • Un adulte doit toujours être présent sur le bateau.

Solution

  • Partir avec le maton et la prisonnière;

  • Revenir avec la maton;

  • Partir avec le maton et un des gosses (pour l’exemple, on prendra un des fils);

  • Revenir avec le maton et la prisonnière;

  • Partir avec le père et le fils restant;

  • Revenir avec le père;

  • Partir avec le père et la mère;

  • Revenir avec la mère;

  • Partir avec le maton et la prisonnière;

  • Revenir avec le père;

  • Partir avec le père et la mère;

  • Revenir avec la mère;

  • Partir avec la mère et une des filles;

  • Revenir avec le maton et la prisonnière;

  • Partir avec le maton et la fille restante;

  • Revenir avec le maton;

  • Partir avec le maton et la prisonnière.

Fini 🙂 River IQ : fin du jeu

RSSJe viens de m’apercevoir d’un truc, DC2 beta 2 permet maintenant de s’abonner au fil RSS d’un mot-clé! Je trouve l’idée assez interressante (et m’insurge contre moi-même de ne pas y avoir pensé avant eux), pour, par exemple, ne suivre que l’actualité d’un soft (ou d’un plugin, ou des themes) sur le blog de l’auteur.

Concrètement, pour ceux qui ont déjà DC2B2, il suffit de cliquer sur le tag favoris, et le liens s’affiche au dessus de la liste. http://monblog.tld/index.php/feed/tag/MonTagFavoris/rss2 Astucieux non?

Je m’amuse vraiment avec DC2 ces derniers temps. Ma trouvaille du jour, sur le forum de dotclear : le plugin dcScrobbler pour DC2.

Pour ceux qui ne sauraient pas à quoi ça sert, le plugin en question va rechercher, sur votre compte last.fm, la liste des dernières chansons, ou le top artiste de la semaine, ou le top de chansons écoutée, et l’affiche sur votre blog.

J’ai eu un petit soucis avec son installation : si vous obtenez un message d’erreur en voulant administrer l’extension sur votre blog, vérifier que le nom du dossier contenant le plugin soit bien dcscrobbler (et non pas dcscrobbler-dc2 comme je l’avais après décompression de l’archive), ainsi que l’exactitude des permissions sur les fichiers (chmod) du plugin.

J’avais effleuré l’idée sur le blog d’Ehia.org, mais Méléis m’avait demandé de retirer le lien. Puisque le domaine est maintenant réservé à nos deux noms, je peux en parler : nous allons lancer bloglibre.org.

BlogLibre sera donc un service d’hébergement de blogs, mais pas n’importe lequel. Dans un premier temps, nous n’accepterons que les blogs concernant les projets libres et les alternatives.

Côté technique, nous désirons proposer plusieurs scripts. Méléis est plus attaché à WordPress, personnellement, j’aime beaucoup DotClear2. Pour commencer donc, chacun “s’occupera de son script”, puis nous étendrons peut-être à d’autres produits (B2evolution par exemple).

Voilà pour le commencement, je reparlerais de BlogLibre au fur et à mesure que mes idées, celles de Méléis, et le projet en lui-même avance(nt).

J’ai été privé de mon blog pendant six jours, donc une petite httparty s’impose :

Après avoir essuyé quelques problèmes sur mon serveur (AlternC et PHP5 se sont disputés), j’ai été contraint de migrer mon site perso… chez un autre hébergeur, bah oui 🙂

Parenthèse est désormais hébergé chez goldzoneweb.info (ça fait un peut Goldorak comme nom non?), j’en reparlerais plus tard, parce que j’ai été fort impressionné par ce collègue du RHIEN (comme quoi, ça peut être utile d’avoir des comptes chez les autres histoire de voir comme ça se passe).

Hier midi, au journal de la RTBF, la rédaction était à court de sujet. Vu que l’actualité ne parvenait pas à couvrir l’entièreté du temps d’antenne – du moins, je suppose – ces messieurs-dames de la _rédac’ _ont présenté un sujet un peu plus léger, et visiblement tendance : le geocaching.

Le principe est simplicime : muni d’un GPS et de coordonnées géographiques récupérées sur le site officiel, vous partez à la chasse au trésor. Une fois le trésor trouvé – il s’agit en fait d’une simple boîte en plastique – vous avez le droit de prendre un objet, en le remplaçant par un objet de valeur plus ou moins équivalente, et de signer le carnet de bord. Il va de soi que vous replacez la boîte exactement là où vous l’avez trouvée.

Ensuite, vous signalez votre trouvaille sur le site, et éventuellement, vous envoyez un feedback au cacheur sur le positionnement de sa boîte.

L’objectif est double : pour les enfants, il y a un “trésor” à la clé, et pour les autres, des lieux parfois étonnants à découvrir.

Je trouve le concept vraiment sympa, à ce détail près qu’il faille posséder un GPS (ce qui n’est pas mon cas), et que ça coûte quand même un peu cher à mon goût.

Pour ceux qui, comme moi, n’auraient pas les moyens de s’offrir un GPS pour le moment, j’ai fouillé un peu et trouvé sur la piste des cistes. Le concept est le même (une boîte à trouver, etc.), mais sur base d’énigme.

Ceci dit, je suis quand même plus attiré par le Geocaching… Qui à un GPS à me prêter? 😀