J’étais à l’arrêt de bus, en face de la gare de Namur, en train de siroter un Caffe Latte, lorsqu’un pigeon (encore un), atterit devant ma pomme. Rassurez-vous, celui-là ne m’a pas aggressé, je me méfiait de trop, vu mon aventure d’hier. Il a du le sentir et ravaler ses envies kamikazes pour un moment.

Bref, j’observais mon pigeon (bien qu’il ne m’appartenait pas plus qu’aux autres personnes dans la rue) et je me faisais la réflexion suivante : pourquoi les chômeurs ne feraient pas une formation de kiné pour pigeon? Quand on voit à quelle vitesse ces bestiaux remuent la tête, je me demande franchement l’état de leurs cervicales à l’âge adulte.

One thought on “Les pigeons, c’est définitivement con

Mentions

  • Céd'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.