… dans l’enfer des villes, à mon regard, tu te dérobes[1]

C’est peut-être la récente lecture de ce blog (lecture que je te conseille vivement, cher lecteur) qui me rend parano, mais j’ai remarqué aujourd’hui (et à mon insu) que les pigeons devenaient de plus en plus agressifs.

Alors que je rentrais tranquille-le-chat chez moi, à Louvain-la-Neuve, après avoir parfaitement loosé mon test de STU (je sais… ta gueule), trois pigeons se trouvaient là, connement, devant ma pomme. Evidemment, ces lâches vils et fourbes ont attendu que j’arrive juste à leur hauteur pour décoller, dont un visant clairement ma face… Enfoirés.

Notes

[1] Benoît Poelvoorde in C’est arrivé près de chez vous.

Also on:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.