J’ai recemment migré mon blog de DotClear vers WordPress. Une fois passé le moment de découverte du logiciel, le temps est venu d’établir un bilan.

_Je tiens à préciser en introduction que j’apprécie les deux logiciels. Il ne s’agit pas ici de faire le procès de l’un ou de l’autre, mais simplement de donner mon avis de bloggueur après avoir essayé chacun des moteurs. _

On ne présente plus les deux protagonistes : d’excellents moteurs de blog diffusés sous licence libre qui permettent à tout un chacun de se créer facilement une bulle quelque part sur le web. Cependant, malgré leurs ressemblances, les deux logiciels ont été pensé différemment. Après avoir longtemps utilisé DotClear, j’ai décidé de passer le pas et d’essayer son concurrent direct.

Installation

L’installation du moteur est la première étape par laquelle tout blogueur passe lors de la mise en ligne de son blog. Elle se doit donc d’être soignée et intuitive. C’est le cas pour les deux logiciels : les installations sont entièrement automatisée, il suffit de remplir un simple formulaire, et l’affaire est close.

Thèmes et plugins

Des communautés de développeurs et de graphistes s’activent pour les deux logiciels et sortent régulièrement thèmes et plugins. Cependant, la communauté WordPress est bien plus fournie que celle de DotClear, et offre ainsi un panel plus large de thèmes et de greffons.

Malgré une liste officielle très impressionnante, la qualité graphique des thèmes laisse parfois à désirer, une recherche Google sera parfois plus fructueuse si vous êtes à la recherche de thèmes plus évolués.

[nice_link]Liste officielle des thèmes WordPress[/nice_link]

La jeunesse de la version 2 de DotClear ne lui permet pas de proposer autant de plugins qu’il n’en existe pour WordPress, mais tout laisse à penser que le temps et l’imagination de la communauté dotclearienne rattrapera facilement ce retard.

[nice_link]Liste officielle des plugins WordPress[/nice_link]

Interface d’administration

Jusqu’ici, rien ne me permettait de choisir l’un ou l’autre. L’utilisation de l’interface d’administration à pourtant fini par me faire pencher vers WordPress.

En effet, outre la facilité déconcertante avec laquelle on peut ajouter de nouveaux thèmes, il est également possible, par défaut, de modifier les fichiers du dit thème en ligne, directement depuis l’interface d’administration.

Le mode d’édition en ligne comporte en outre son lot d’avantages :

  • La sauvegarde automatique du billet en cours de rédaction

  • Les catégories multiples

  • La suggestion de tags pour le billet en cours

  • L’autocomplétion des tags

  • La gestion, par défaut, des pages statiques

Conclusion

Comme je l’ai précisé dans l’introduction, il ne s’agit pas de définir le meilleur moteur de blog, DotClear et WordPress sont tout deux d’excellents produits.

Par contre, la façon dont à été pensée l’interface de WordPress m’a décidé dans mon choix… en attendant peut-etre la prochaine version de DotClear 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.